jeudi 6 mars 2008

finalement...


Moi qui n'aime plus trop les contraintes depuis que j'ai recouvré ma liberté, j'ai finalement cédé, je suis allé reservé ma place pour aller voir "Bienvenu chez les ch'tis". J'avoue que 'avais un peu peur mais bon, si en deux semaines, plus de 500.000 entrées ont été enregistrées à Dunkerque, 5.000.000 en France, si le film a explosé Titanic (là je n'ai pas aimé) et Astérix aux Jeux Olympiques, je me suis dit que pour une fois, il serait idiot d'attendre la sortie DVD (le vieil ours que je suis n'aime pas trop la foule)... Moment de pur bonheur, un peu à la Schrek, nous riions tous mais parfois de façon décalée, comprenant plus ou moins vite certaines situations, en fonction de notre connaissance de la région ou de la langue... Fort à parier que "hein'biloute" finisse par remplacer le "casssséééééé" de Brice de Nice.Vraiment, le film est pour moi dans le top5 de mes prochaines commandes de DVD et si le chtiot père Dany fait une souscription, je signe des deux mains... Parfois quelques libertés avec la langue ou les lieux (un coron près de Bergues, warfffff) mais bon, pour amuser le parisien qui ne voit que chez nous des Gueules noires, on peut fermer les yeux... et tous ces lieux communs sur le climat, même pas exagérés... Non franchement, profitez en, allez voir et revoir ce film, ça change des pseudo-élites intellectuelles parisiennes... Et puis, pour une fois qu'un film tourné chez nous ne fait pas dans le Zola, la drogue, la prostitution et le misérabilisme... Ce n'est pas à marquer d'une pierre blanche mais carrèment d'un arc de triomphe... et puis, en regadant, vous verrez même les tableaux de mon talentueux ami Gérard Deligny (à gauche sur la photo).
A bientôt

1 commentaire:

Marie du Nord a dit…

Tu m'as convaincue, bientôt une semaine de vacances, je vais peut-être trouvé une séance sans trop de bousculade.
Bonne journée
Marie